La personnalisation par broderie est de tous les marquages celui le plus noble et le plus qualitatif des procédés existants, pour celles et ceux qui souhaitent communiquer ou même customiser n’importe quel article textile, vêtement de travail ou bagagerie.

En effet, les entreprises, tout comme les associations et également les particuliers, affectionnent particulièrement cette technique car elle est du plus bel effet et elle est surtout durable dans le temps.

La broderie vous permettra d’inscrire du texte, avec une police de caractère existante et un coloris selon votre choix, un dessin ou un logo, sur des vestes et tabliers de cuisine, des t-shirt, des sweat-shirt, des vestes et blousons polaires, des vêtements de professionnels, serviette de bain et autre blouson de motard et maillot de sport …

Contrairement au texte et à la typographie qui peuvent se taper directement sur la machine à broder, un logo ou un dessin nécessitera la conception d’un programme qui permettra à cette dernière d’exécuter le motif.

La broderie reste la méthode de marquage la plus couteuse.

 

La constitution d’un stock d’écussons brodés peut représenter un système alternatif, à budget moindre, qui permettra de gérer au coup par coup la quantité de vêtements à personnaliser, pour un club sportif ou une association par exemple, en posant soi-même à l’aide d’un fer à repasser, les motifs, un à un, au fil des besoins.

 

Le procédé de broderie comporte des avantages, comme la bonne tenue et résistance au lavage industriel, l’aspect prestigieux du rendu, si la broderie a bien été réalisée, l’aspect texturé d’une broderie gonflée, le satin, le fil d’or ou d’argent …

Il offre également la possibilité de personnaliser des articles qui ne supporteraient ni le pressage à chaud du flockage ni l’encre de la sérigraphie ( veste polaire, serviette de bain … ).

Il est également possible de broder sur des chaussures, des casquettes, du cuir, de la soie …

 

Les inconvénients de la broderie, car il en existe quand même, sont l’impossibilité de broder sur certaines partie d’un vêtement comme le milieu d’une manche étroite, opération qui devra se faire avant le montage du vêtement ou sur une poche plaquée qui la condamnerait définitivement.

 

De plus, le tarif de certaines broderies reste assez élevé, en fonction du nombre de points et de couleurs nécessaires à réaliser le motif.

Un motif complexe et détaillé pourra comporter jusqu’à 15 différents coloris de fils ( sur une machine disposant de quinze aiguilles, c’est-à-dire une aiguille par fil, pour un seul et même article ) et un nombre de points pouvant dépasser les 60 000.

A raison de 1 000 points la minute, il faudra une heure pour la réaliser, sans compter les éventuels cassages de fils.

 

Exemple de broderie en 150 x 220 mm  60 000 points cinq couleurs de fil.

 

Une brodeuse industrielle ou semi-industrielle coûte relativement chère, il faudra plancher sur un budget de environ 8 à 12 000 € HT pour une machine mono tête de une seule série de 8 à 15 aiguilles et de 15 à 20 000 €  pour une machine de deux têtes, c’est-à-dire, une machine capable de broder simultanément deux motifs identiques, sur deux articles différents ( Chemise, polo, tablier de cuisine etc … )

Les brodeuses industrielles de production peuvent être équipées jusqu’à 24 têtes qui brodent simultanément le même motif, pour des productions pouvant aller au-delà de 1 000 articles à broder.

Le coût de l’investissement est donc proportionnel au nombre de têtes et également à la marque de la machine.

On trouve de plus en plus de marques Chinoises sur le marché de brodeuses professionnelles à des prix défiants toute concurrence mais certainement moins fiables que les marques historiques.

 

La broderie industrielle fait appel à des séries de machines comportant jusqu’à 24 têtes, ( une tête est l’équivalent d’une seule machine à broder ) pour broder en série, chacune dotée de 6 à 15 aiguilles.